La face cachée des profs!

La vie d'une prof dans un collège difficile

09 novembre 2009

Petits moments égoïstes

J'ai beau être une adulte raisonnable, mûre et responsable, un respectable professeur digne de ce nom, en de rares occasions, je redeviens une gamine immature dont le cerveau fournit bien involontairement des "na!!" et des "et toc!".

Oui bon.

Quelques personnes me connaissent en vrai, donc je reprends... J'ai beau DONNER PARFOIS L'IMPRESSION d'être une adulte raisonnable...etc etc (c'est mieux comme ça? ), je SUIS bien souvent une gamine immature dont le cerveau fournit avec grand plaisir de nombreux "na" "et toc!"!

C'est le cas au travail, car même si je ne laisse rien transparaître, parfois, je m'autorise à prendre beaucoup de plaisir aux facéties de mes garnements.

Ainsi, cet après-midi, quand deux jeunes filles m'ont fait un exposé sur les sorcières, déguisées, maquillées, avec marmite, araignées, balais... je me suis laissée fasciner tout comme le reste de la classe. C'est tellement chouette de les voir créer, imaginer, se décarcasser pour faire l'exposé du siècle! Alors le professeur a bien vu que l'exposé était trop long de 10 minutes, que  le "jeu" des comédiennes nuisait un peu au contenu de l'exposé...l'ado qui sommeille au fond de moi a laissé faire...

Quand j'entends mes élèves soupirer à la fin de l'heure "quoi, déjà???" totalement spontané, ben ça me fait un plaisir fou, même si pour ma part je suis frustrée parce que je ne suis pas arrivée au bout de ce que j'avais prévu.

Mais pire encore, j'avoue ici, quand mes élèves disent "rho non madame vous ne voulez pas nous garder, on a histoire-géo après mais c'est mieux avec vous!!!" et qu'en plus je n'aime pas du tout la collègue d'histoire-géo en question, mon cerveau d'ado jubile pendant que ma partie prof  les sermonne quant à l'importance de suivre tous les cours...

Lorsque certains élèves préfèrent venir assister à mes cours plutôt que d'aller en permanence, prennent des airs déconfits lorsque j'annonce que non seulement je serai absente, mais en plus remplacée par le professeur de physique, je sens un plaisir profond et secret.

Je sais bien qu'en tout élève sommeille un lèche-bottes accompli... mais je crois qu'en tout prof dort, plus ou moins profondément, un gamin ravi d'être aimé.

Posté par sifi à 17:51 - Permalien [#]