La face cachée des profs!

La vie d'une prof dans un collège difficile

13 février 2009

Tom est amoureux

La Saint Valentin n'épargne personne. Et sûrement pas une bande d'ados bourrés d'hormones, influencés par le battage romantico-médiatique. Le bouton luisant, l'appareil dentaire fraîchement brossé, inondé de parfum sur fond de biactol, le cheveu savamment gominé, l'ado se met en chasse afin de trouver l'âme soeur pour le 14 février.

Les jeunes mâles arborent  leur plus beau jogging, recouvert par des chaussettes flambant neuves, ou leur baggy le plus tombant. Les demoiselles mettent leurs hauts les plus moulants, leur slim le plus serré, à se demander si elles ne seraient pas plus décentes à poil.

Même les profs, me direz-vous, son gagnés par cette frénésie romantique... non pas pour trouver l'âme soeur, la plupart l'ayant déjà, mais pour associer des couples d'élèves. La salle des profs sort de sa mornitude habituelle pour s'orner de grands éclats de rire suscités par ces couples aussi imaginaires qu'improbables. Ce qui est plus effrayant, par contre, est de s'imaginer la progéniture qui viendrait de ces couples virtuels ou pas. Et là on espère juste obtenir une mutation de plus en plus hypothétique avant qu'ils ne déboulent en force au collège.

Même mon inénarrable Tom n'est pas épargné par Cupidon. Hé oui, il a un coeur, un petit coeur sensible. Il a donc décidé de ficher la paix à ses profs de réorienter ses priorités vers une nouvelle victime, la belle Eve, charmante blondinette de 12 ans, première de la classe de son état, une tête de plus que son mètre 12. Il est éperdument amoureux, Tom. Derrière ses lunettes, son oeil droit louche désormais vers des rivages romantiques plutôt que vers des rêves de massacres animaliers. Sa voix suraiguë qui à mon avis ne muera jamais, ce n'est pas possible à ce point là  déclame des vers produits par lui "Tu est ma fleure de mes rève dans mon someille tu ente mes nuit" . Les origamis dont il inondait copieusement ses professeurs envahissent désormais la table, ou plutôt la corbeille à papier de son aimée.

Pauvre Tom un peu pathétique, son oeil bigleux, ses boutons naissants, sa voix insupportable, ses centres d'intérêt qui n'appartiennent qu'à lui, il me rappelle une certaine jeune fille devenue prof... Cheveux touffus, lunettes bleues, appareil dentaire... et une terrible envie de séduire les garçons les plus populaires. Tom me fait rire mais réveille en moi des souvenirs douloureux, aussi.

Pourtant, Tom a une qualité: la persévérance. Pauvre Eve. Elle ne sait plus comment s'y prendre pour lui faire comprendre qu'elle n'a d'yeux que pour le fort séduisant Mourad (et son début de moustache) en quatrième, qui lui se passionne pour la charmante Priscilla en troisième (avec son 90 C) qui elle est éprise de... etc

Pourtant il s'acharne, lui offre des cadeaux qui finissent dans les poubelles, des peluches qui font glousser les copines, des dessins qui servent de brouillon...

C'est vraiment un gros cruel ce Valentin.

Posté par sifi à 17:31 - Permalien [#]