La face cachée des profs!

La vie d'une prof dans un collège difficile

05 janvier 2010

Elle court elle court... la rumeur

Ca fait quelques temps qu'elle circule, la rumeur. Pourtant, rien, pas un mot n'est parvenu à mes oreilles.

Mais avant les vacances, déjà , il y a eu des indices. Ca a commencé avec les 4èmes: des regards un peu appuyés, des sourires complices, des clins d'oeil échangés.

Certaines n'ont pas pu se retenir: "Ca va madame, vous êtes en forme aujourd'hui, tout va bien?

-Mais oui, pourquoi me poses-tu la question?

- Oh, pour rien." Et de devenir rouge comme une pivoine, pendant que je ris sous cape, attendant la question.

Certains, plus fins, ont tenté de mener l'enquête : "Et le programme madame, qu'est-ce qu'on va étudier au prochain chapitre? Et à la fin de l'année, on fera du théâtre, en juin, par là?

- Sans doute en ferez-vous, oui... "

Il y a aussi ceux qui s'inquiètent pour ma santé, sans jamais dire pourquoi: " Non madame, attendez, ne montez pas sur cette chaise pour accrocher l'exposé, je vais le faire pour vous."

J'attendais la question fatale, vraiment. Mes gamins de ZEP se seraient précipités sur moi depuis fort longtemps avec leur "hé m'dam, c'est vrai que... ?". Mais le gamin de la campagne est civilisé, il  a peur de commettre une gaffe, après tout vu mon embonpoint naturel, c'est possible.  Donc, rien.

Au soir de la réunion parents-profs, j'ai lâché le morceau à quelques parents qui voulaient me revoir en mars ou me demander mon programme sur toute la fin de l'année (oui, je sais, ils croient qu'on a prévu toute l'année en avance).  Ma championne du monde en troisième l'a entendu, et il se trouve qu'elle est la grande soeur de ... ma championne des pipelettes de 4ème.  Je me suis dit, c'est cuit. Ils vont la poser, la question.

Mais rien, toujours rien. Pourtant, dans la classe de 4ème de la championne des pipelettes il y a aussi la grande soeur de la pipelette en chef des cinquièmes. La théorie des vases communiquants. A croire qu'ils sont naïfs... ou que la rumeur est aussi rampante que la poussière sur le sol de mon salon. 

Alors, j'ai perdu. N'y tenant plus, avant les vacances, je le leur ai annoncé. Oui, comme ils s'en doutaient, je suis enceinte... et oui, je vais bientôt les abandonner à leur triste sort.

Leur réaction?

"Ah bon, madame, on ne se doutait de rien, nous!!! "

Bande de petits chameaux.

Posté par sifi à 11:21 - Permalien [#]