La face cachée des profs!

La vie d'une prof dans un collège difficile

24 mars 2009

Tableau d'honneur

Autrefois on affichait sur un tableau, sous les yeux de tous, les noms des premiers de telle ou telle discipline. Premier en orthographe, premier en mathématiques, premier en composition.

Dans notre collège de Citéquiflambe, nous avons un tableau similaire. Il se trouve en salle des professeurs, afin que chacun puisse profiter de son agréable lecture. Simplement, comme vous devez vous en douter, il ne s'agit pas vraiment d'un tableau d'honneur, mais plutôt d'un tableau de deshonneur. C'est là que sont affichés tous les avis d'exclusion temporaire du collège, avec les noms des élèves concernés et surtout ce qui est le plus amusant, les faits tels qu'ils ont été relatés par les collègues coupables d'avoir martyrisé de pauvres petits innocents qui, après tout, ne faisaient que s'amuser un peu. Et puis, le prof, il l'a cherché, non mais quoi!

Une autre coutune amusante dans le collège est de noter sur la fiche de sanction les termes exacts employés par les élèves lorsqu'ils ont la sympathique idée d'insulter leur professeur. Ben oui, un prof qui manque de respect à un élève, il ne manquerait plus qu'on soit poli avec lui! Imaginez, certains profs demandent à des élèves de cracher leur chewing-gum, d'enlever leur veste, ou même, nan sérieux j'rigole pas, de travailler! La bonne blague. Et après ça ils s'étonnent de se faire insulter, c'te bande de bouffons!

Petit florilège de ce que nous raconte le tableau d'honneur ce matin (fraichement recopié par mes soins):

"A planté son stylo dans l'omoplate d'un camarade, lequel a eu 3 points de suture." (8 jours d'exclusion)

"A satisfait ses besoins urinaires sur la porte du bureau du CPE" (2 jours)

" A refusé de travailler en allemand. Lorsque son professeur lui a donné une punition, a déclaré, "hé, t'as tes règles ou quoi?"" (1 jour)

"Fume une cigarette au sein du collège. Crache sur la surveillante qui lui demande de la jeter." (1 jour)

" Fouille dans le bureau de la CPE pendant que celle-ci discute dans le couloir, et vole des papiers officiels." (2 jours)

"Détruit un extincteur en le vidant dans le couloir pendant l'interclasse, où rappelons-le, il est strictement interdit de circuler ." (8 jours)

Ce qu'il y a de sympa, avec le tableau d'honneur, c'est qu'on aime bien le lire. D'abord, pour savoir qu'untel sera exclu toute la semaine, ouf, un de moins pour saborder le cours. Ensuite, le côté jouissif, c'est qu'en lisant ça on se sent moins seul, ça arrive aussi aux autres, et même, il arrive aux autres des choses qui ne se produisent jamais chez moi (touchons du bois). N'empêche l'un de ces billets doux concerne l'une de mes chères têtes blondes de sixième. Saurez-vous deviner lequel?

Oui, on devient cynique. Des esprits bien pensants pourraient me critiquer, dire que je préfère rire de ces choses navrantes. Mais voyez-vous, quand cela fait partie de votre quotidien pendant cinq ans, au bout d'un moment on trouve ça amusant. C'est mieux que de craindre leur prochaine invention...

Et là dedans, je ne vous parle pas du cas de tuberculose qui s'est déclaré cette semaine...

Posté par sifi à 21:54 - Permalien [#]