La face cachée des profs!

La vie d'une prof dans un collège difficile

09 novembre 2008

La positive attitude

Il est vrai qu'on se plaint beaucoup dans notre noble métier, c'est un peu la marque de fabrique des enseignants... Mais P'tite maikress a décidé d'inverser la tendance, de sortir de cette vague de pessimistitude qui nous gagne bien trop souvent. Elle propose que nous trouvions les petits plaisirs de nos métiers, ceux qui font que nous continuons à penser que c'est bien le plus beau métier du monde...

- L'un de mes plus merveilleux souvenirs date de mon année de stage en lycée bobo... dans cette classe de fils et filles de se trouvait une demoiselle complètement braquée par l'école en général, les profs en particulier. Elle a été placée d'office en lycée alors qu'elle voulait un CAP qu'elle n'a pas obtenu. Jeune stagiaire, je me suis prise d'affection pour cette demoiselle rebelle et pas bobo qui était très douée mais l'ignorait dans sa colère. Je me suis battue pour elle et avec elle toute l'année, et le dernier jour, quand elle a su qu'elle passait en première S avec 16 de moyenne en français, elle est venue me trouver et m'a juste dit "merci madame". C'était suffisant.

Mais si cet épisode est sans doute mon plus grand bonheur, il y a les petits bonheurs du quotidien...

- Quand le matin je rentre en classe avec mes ouailles, que l'on s'installe, que je présente le programme de l'heure, que je leur fait répéter le cours de la veille... à ce moment je sens monter le plaisir d'enseigner, la sensation d'être juste à ma place, d'être faite pour cela... un sentiment jubilatoire de faire ce que j'ai toujours voulu faire.

- J'aime aussi la complicité avec les élèves, quand une petite flamme dans les yeux de certains montre qu'ils ont compris, qu'ils s'en amusent. J'aime aussi le regard de connivence échangé avec certains quand d'autres font les crétins.

- J'aime les faire rire, les destabiliser, les étonner, mettre un peu de magie et de rêve dans mon cours lorsque c'est possible...

- J'aime nouer des liens avec eux, faire tomber des barrières avec certains, trouver le déclic qui me permettra de les aider... c'est rare qu'ils me laissent faire, mais quel plaisir quand on trouve la faille!

- J'aime bien les taquiner gentiment, surtout les grands dadais quand ils font les malins, je leur sors une bonne petite répartie et là j'entends le reste de la classe faire un ohhhhh admiratif envers moi... hinhin, j'ai gagné!

- J'aime ce métier où pas un jour ne ressemble à un autre, où l'on s'attache, où l'on travaille sur de l'humain, où l'émotion a sa place au quotidien...

Voilà pour ma confession de foi!

Post à venir très bientôt avec de bonnes récriminations, une fois que les choses positives sont dites, n'oublions pas que l'un des plus grands plaisirs d'un prof est de... râler! 

Posté par sifi à 11:29 - Permalien [#]