La face cachée des profs!

La vie d'une prof dans un collège difficile

30 septembre 2008

Glu, chasse et traditions

Tous les collègues vous le diront, les profs aiment bien bavarder avec les élèves en dehors des cours. Comme dirait l'inspection académique, cela permet de créer un lien enseignant/apprenant et de développer la socialisation de notre jeunessse. Plus communément, c'est chouette de découvrir que les élèves vous font suffisamment confiance pour avoir envie de partager quelques anecdotes, quelques commentaires avec vous. J'aime bien découvrir leur vie en dehors du collège, et je me dis qu'en cas de souci plus important ils sauront qu'ils peuvent me parler.

Cette année pourtant j'ai un élève maudit, que nous appellerons Tom. Dès la rentrée, Tom est resté après les cours pour discuter pendant que je montais les dernières chaises, et pour m'aider à fermer les volets. Comme c'est sympathique, ces petits moments privilégiés!

Eh bien, j'ai vite compris ma douleur. Car au-delà des petites confidences habituelles, Tom a deux passions dans la vie: parler à son professeur de français et chasser. Oui, oui, vous m'entendez bien, ce jeune homme de 11 ans adore tuer des animaux et le raconter en long, large, travers et même en diagonale!  Comme je suis anti-chasse au possible, cela m'est déjà pénible de saluer ses récits de massacres avec de grands sourires "aaaaah tu as tué un sanglier et un jeune lapin ce week-end? Tu dois être fier de toi, bravooooo" mais en plus ce cher Tom réussit systématiquement à venir discuter au moment des récréations, quand je n'attends plus qu'une chose, trouver le calme de la salle des profs et ma tasse de thé... Il parle tant et si bien que souvent quand j'arrive enfin à me débarrasser de lui la pause est terminée et je n'ai pas eu le temps de m'asseoir ou de reposer ma voix ne seraient-ce que quelques secondes...Du coup, j'essaye comme je peux de me débarrasser de lui, ce qui donne des dialogues intéressants, dignes d'une pièce de théâtre vaudevillesque.

Une salle de classe déserte. Un professeur, la mine fatiguée, range son sac avec soulagement.

Soudain, un élève revient en classe. Crispation de l'enseignant: c'est Tom!

TOM : Au fait madame en classe on a parlé de fureter, c'est comme le mot furet, non?

PROF: Mais oui, Tom!

TOM: Nan parce que ça me rappelle quand j'ai tué trois furets avec mon père la semaine dernière, avec ma carabine, c'est vrai que c'est mignon ces petites bêtes!

PROF (un rien agacé, il reste 12 minutes avant la fin de la récré) : Oui, c'est bien, Tom, allez, sors avec tes copains maintenant!

TOM : Mais ça n'a rien à voir avec la première fois que j'ai tué un furet en fait je l'ai raté et je l'ai blessé c'est mon chien qui lui a sauté dessus z'auriez du voir il lui a arraché les yeux y'avait de la cervelle partout et la bestiole elle couinait jusqu'à ce qu'elle meure mais maintenant je les tue du premier coup ou presque et bla et bla et bla et bla et bla et bla et bla...  (Oui, Tom parle sans respirer et sans se rendre compte que le prof se dirige doucement vers la sortie sans l'écouter. Tom est tellement passionné qu'il s'intercale entre le prof et la porte.)

PROF (franchement énervé, il reste 8 minutes) : Oui, oui, c'est bien, Tom, bravo, je crois que tes copains t'attendent. Tu as SVT après, tu devrais sortir faire une pause!

TOM: Oui madame vous savez en SVT on a parlé des insectes ça me fait penser j'ai fait mes devoirs pendant que j'attendais pour la dernière battue au sanglier j'ai attendu 4 heures mais j'ai réussi à tirer mon premier sanglier bon je l'ai pas eu du premier coup d'ailleurs mon père pensait qu'elle avait des petits quelque part on les aurait bien tués aussi mais on les a pas trouvés blablablablablablablablablablabla...

PROF (désespéré, il rest 5 minutes, peut-être aura-t-il le temps d'aller aux toilettes?): Bon, Tom, ton professeur a aussi droit à une pause, sors maintenant!

TOM: Ah oui, oui madame je vais sortir mais je voulais vous montrer une photo de moi avec mon sanglier mort (Tom fouille dans son sac frénétiquement. Le professeur, la mine épuisée, en profite pour le feinter et sortir de la salle). Ah mince je l'ai oubliée chez la prof d'histoire!!

PROF (résigné, il reste 2 minutes): Rhooo quel dommage. Sors maintenant. (Le gamin se sauve)

Le prof, découragé, entre à nouveau dans la salle, sort ses affaires: ça va sonner.

Applaudissements du public compatissant.

Posté par sifi à 20:00 - Permalien [#]