La face cachée des profs!

La vie d'une prof dans un collège difficile

10 mars 2008

Tagada

Hé oui, l'infamie d'être taguée par ma soeur Zabel (bouh, n'allez pas voir son blog, il est nul)  m'échoit désormais...

Règlement du tagada :
- Mettre le lien de la personne qui vous a tagué
- Mettre le règlement sur votre blog
- Mentionner 6 choses sur vous
- Taguer quelques (normalement c'est 6) personnes en mettant leurs liens
- Les prévenir sur leur blog

Cet acte est d'autant plus infâme que je vais être forcée de révéler des choses totalement personnelles et inavouables sur moi, qui ai toujours réussi à maintenir ma face cachée telle que susmentionnée. Je risque aussi de te perdre, ô toi lecteur, qui n'est en rien passionné par ma vie de jeune femme lambda et qui donc va partir vers d'autres blogs sans plus jeter un regard en arrière, tel l'adolescent lors de son dernier jour de collège. Merci, Zabel.

Alors on y va:

- J'adore les trucs moches. Tout ce qui est laid, kitsch ou ridicule me fait délirer. C'est pourquoi j'ai toujours des pantoufles à faire hurler, en ce moment elles sont oranges doublés de vert avec des abeilles. Je me suis aussi acheté des crocs bleu blanc rouge sur le seul critère que c'est génialement laid.

- J'adore lire des trucs bêtes, aussi, ce qui est honteux pour une prof de français, sachant que toutes mes collègues parlent des bouquins intelligents dont elles sont pénétrées (bonjour, ami de gougueule!) et que moi je viens de re re relire un vieux Danielle Steele. Tant pis. Je lis aussi des trucs intelligents, parfois.

- Quand j'étais ado, j' avais une énorme touffe de cheveux hirsutes (ce qui n'a pas beaucoup changé, en même temps), et de grosses lunettes bleues. Je ne portais que des jean's, des pulls camionneurs et des baskets. Je ne comprenais pas pourquoi je ne plaisais pas aux garçons...

- Je suis immensément bordélique, mais je me soigne. Du coup, j'ai l'impression de lutter en permanence contre une vague de désordre qui ne cesse de me submerger. Mon bureau ressemble un poil à Bagdad, en fait. Il m'arrive souvent de perdre des trucs super importants et de les retrouver 5 ans après.

- Je suis la championne du monde de la loose: quand il y a une crotte de chien sur le trottoir, elle est pour moi, garanti. Pas du pied gauche, en plus. S'il y a un trou sur la chaussée, un trottoir inégal, un pavé déchaussé, c'est pour moi. C'est simple, il m'arrive tellement souvent d'avoir les genoux couronnés que j'ai gardé des cicatrices. C'est pour ça que personne ne voit jamais mes genoux (et ils sont hideux, aussi).

- Je n'aime pas les chaussures (sauf les pantoufles, cqfd). Du coup on ne me verra jamais en talons (je mesure 1m76, sinon je touche le plafond)  et en été je vire mes tongs minimalistes pour faire cours pieds nus, ce qui scandalise mes élèves. Mes pieds à moi, au moins, ils ne puent pas. Et toc.

Edifiant, non? Adieu, donc, cher lecteur...

Ah, oui, au fait, au tour de Pt'ite Maikress, Pétronille et Eluise de révéler des trucs! 

Posté par sifi à 17:17 - Permalien [#]