La face cachée des profs!

La vie d'une prof dans un collège difficile

20 décembre 2007

Le retour des zombies

Ca y est. Ils sont là. Les zombies attaquent, comme chaque année à la même période. On les voit errer dans les couloirs sombres et mornes du collège, sans but apparent, le teint d'une huître un soir de réveillon, l'oeil frais d'un maquereau sur l'étalage du supermarché local... Il ne fait jour qu'à neuf heures du matin, et encore, les jours où il fait beau, mais dès 7h45 on les voit, collés au métal froid du portail, soudés les uns au autres, la bouche largement ouverte sur un gigantesque baillement, les yeux à l'état de fente. Au... [Lire la suite]
Posté par sifi à 19:01 - Permalien [#]

10 décembre 2007

C'est bon!

Dans mon étude bien entamée du langage collégien, ici et ici je n'ai encore que trop peu évoqué cette expression qui a le don de m'énerver entre toutes, "c'est bon". On pourrait penser que l'on parle de gâteaux au chocolat, ou mieux encore, de mon cours "c'est boooon madame d'écouter parler de littérature, cela nous enrichit l'esprit et nous nourrit l'âme..." (oui, je sais, je crois encore au père noël, mais c'est la période des miracles, non?). On pourrait penser qu'il s'agit de leurs premiers émois amoureux ou de... [Lire la suite]
Posté par sifi à 22:26 - Permalien [#]
03 décembre 2007

Brutus, sa vie son oeuvre

Brutus a encore frappé...petit panel de ses activités de ces derniers temps... Cas n°1: Brutus a obtenu 9.5/20 à son dernier devoir. Il n'est pas rare dans ces cas là que les élèves ronchonnent car j'aurai aussi bien pu leur metre 10. Manque de bol, comme je suis un peu perverse, je leur réponds que je ne donne pas dans la charité.  Mais Brutus, lui, a sa méthode... ils'est mis A GENOUX devant moi pour me supplier. Même que je n'invente pas. Cas n° 2: Aujourd'hui, Brutus avait soif. Donc, pendant toute l'heure de cours, il... [Lire la suite]
Posté par sifi à 21:56 - Permalien [#]
01 décembre 2007

MONSIEUR Pennac

Je parle rarement de lecture et d'écrivains, mais l'un de mes préférés, pas très original me direz-vous, tout le monde l'aime, est Daniel Pennac. Parce que derrière son sourire d'éternel gamin malicieux, se cache celui qui a tout compris. Il y a l'amour des mots, l'amour de son métier, l'amour des gamins, l'amour des gens tout court. Il y a eu "comme un roman", le livre qui vous fait rêver à la lecture, qui vous autorise à regarder la fin (ouf!  enfin quelqu'un qui ose avouer pratiquer le même petit plaisir que tant... [Lire la suite]
Posté par sifi à 17:42 - Permalien [#]