La face cachée des profs!

La vie d'une prof dans un collège difficile

08 octobre 2007

Brutus

Tous les ans, on peut faire ce qu'on veut, il y a un élève qui sort de la masse moutonnante de nos ouailles (aïe)... En fait, ils n'ont pas tort d'insinuer qu'on a des chouchous. J'ai beau leur répondre que j'ai cent élèves par an et franchement  autre chose à faire que d'en privilégier un plutôt que l'autre, en un sens c'est faux. Il y en a toujours UN auquel je pense après le travail, UN qui me procure une sensation bizarre quand il entre dans ma salle... Avant de me faire traiter de pédophile ou autre terme tout aussi ignoble, précisons tout de suite le fond de ma pensée.

Hé oui, cher collègue, tous les ans, il y a un élève qui sort du lot, un élève, parfois le même, qui nous fait pousser des soupirs d'horreur... oui, cher collègue, celui-là, qui pour une raison obscure sans doute liée aux traumatismes de notre enfance (y'a-t-il y psychanalyste dans la salle?) nous tape sur les nerfs, nous met hors de nous, nous fait sauter au plafond, nous fait grincer des dents, nous hérisse le poil, réveille nos instincts sanguinaires... bref, on ne peut pas le sacquer. Et même si notre attitude ne laisse le plus souvent rien deviner, le seul fait qu'il franchisse le seuil de notre salle nous rend à moitié hystérique, et pourtant on ne peut pas l'étriper, non, on essaye même de ne pas le sanctionner plus que les autres... Il y a plein d'élèves difficiles dans nos classes, plein d'emmerdeurs patentés, et pourtant celui-là, oui, celui-là, nous insupporte plus que tous les autres. Le reconnaîssez-vous? Avouez, chers amis, que vous mettez une image sur ma description, un prénom comme Pierre, Paul, Stéphanie ou Abdul, avouez!

Ben le mien il s'appelle Brutus. Il n'a rien d'une brute d'ailleurs, si vous avez envie de connaître la raison de ce pseudonyme, ouvrez donc votre Gaffiot. Il a un aspect tout à fait normal, un niveau scolaire honorable, mais je ne peux pas, non , je ne peux pas le supporter. Il me provoque des crises d'urticaire dès lors qu'il ouvre sa bouche. Hé oui, cher lecteur, dans mon malheur, j'ai retrouvé ce sinistre personnage que j'ai déjà eu l'insigne (des)honneur de rencontrer en sixième, et il m'est revenu en pleine face,  tel le boomerang de la connerie, en troisième.

Mais quelle est sa spécialité me direz-vous? Il est bête. Inexorablement, terriblement, stupidement bête. Je ne parle pas d'un élève faible, ou agressif, ou perturbateur, non, non, il est juste d'une bêtise qui me laisse sans voix. En sixième, il était le seul élève qui passé le premier trimestre posait encore des questions du type "je dois écrire ce qui est au tablooooooooooooo?". Bon, il était en sixième, hein, rien de plus normal, mais allez savoir pouquoi, il me tapait déjà sur les nerfs. Mais à peine installé dans sa classe de troisième,  j'ai compris ma douleur... "Madâme, si vous écrivez en blanc au tableau, je dois écrire commeeeeeeeeennnnnt?"... "Madâme, je dois sauter une liiiiiiiigne?"... et ainsi de suite. C'est le seul qui, en TROISIEME (j'insiste, hein, il vote dans trois ans), fait "tatatatatatatatata" quand j'évoque la mitraille de la guerre. Le seul qui me demande "Dans les tranchées, ils devaient faire caca les uns devant les auuuuuuuutres?... bêêêêêêêêêêêêêrk!" Le seul qui me dit "Mais les soldats, ils zavaient kapa aller à la guerre, aussi!". Le pire, c'est qu'on ne sait jamais s'il fait exprès ou non, mais l'effet est garanti: les autres sont morts de rire, et lui "Quoi, quoi, mais qu'est-ce que j'ai dit?". Je ne peux pas. Vraiment. Je l'ai collé derrière la porte, pour ne plus le voir... mais je l'entends. Horreur.

C'est pourquoi, de temps en temps je noterai ses bons mots et  je vous en ferai profiter, juste pour le fun, et puis pour qu'il y ait  une justice en ce bas monde, non mais c'est vrai, pourquoi il est pour moi celui-là?

Bonus *spa possib' d'être con à ce point!?* ... Aujourd'hui, contrôle.... Je leur dis "Si vous avez terminé, vous pouvez poser votre copie sur le bureau.

-Et si on n'a pas fini?" (c'est là que je lui tape la tête contre le mur en lui faisant bouffer sa copie!)

Posté par sifi à 18:28 - Permalien [#]